Nomadisme

L’avenir se répand en moi de sa plus forte incertitude. Demain est un rêve auquel je n’ai pas encore songé. Je le tiens à distance pour ne pas le laisser m’emporter vers un lieu que je n’ai pas choisi. Je le fais patienter pour appeler de mes vœux un désir capable de m’orienter vers un foyer providentiel où je pourrais réchauffer mes espoirs. Alors je cherche en moi un signe de ralliement pour faire exister ce qui me tient le plus à cœur. En moi souffle le vent, mais je ne sais guère où il me mène. Je ne le maitrise pas. Peut-être même lui sais-je gré de ses soubresauts et mouvements, car en me laissant faire, je ne me sens pas pris à la légère. Je vais et je viens de mes pensées nomades au gré de ses humeurs. Je m’aventure sans ignorer la magie du moment. Je vis de ce mouvement en redoutant qu’il ne me dépose et reparte au loin sans mon consentement. Sans voyage, j’ai peur que l’immobilité ne me rattrape et s’insinue jusqu’à ce que la gravité pèse lourdement sur mes rêves. Je prie pour que le vent m’élève et me laisse une trêve. Je gagne du temps en espérant qu’il me portera longtemps. Ainsi, je me découvre chemin faisant par delà les courants ascendants en souriant de l’intérieur comme un enfant cueillant le jour à chaque instant. Que ma vie voit se prolonger ce moment !

DSC06992

Élan nomade (A paraitre chez 5 Sens Edition)

Publié dans : Curiosités du mois |le 11 octobre, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Meamies |
Aberration |
Les Podcasts de Jo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | miscellanées d'un geek...
| Camp de survie
| Questionsansreponses