L’oiseau bleu

Nous sommes pareils à l’oiseau bleu. Blessé, il tient dans le creux de la main. Autour de lui, il n’y a que vide pour s’échouer. Celui-ci n’aspire qu’à reprendre son envol. En dépit des coups portés sur sa toise, il espère retrouver ses couleurs et sa voix. Il rêve de laisser porter son corps dans les courants ascendants pour enfin respirer cet air de liberté dans les nuages en tutoyant les cieux. Illuminé par un soleil bienveillant, son chant résonnerait par-delà les montagnes et réchaufferait le vent. Il n’y aurait que printemps. Au creux de la main qui le protège, l’oiseau pourrait reprendre ses forces. La main lui dirait alors qu’il est temps de partir au loin sans se retourner. C’est ainsi qu’il reprendrait confiance en lui avant de se séparer pour vivre pleinement. Nous sommes pareils à cet oiseau bleu. Comme lui, nous devons nous reposer avant de choisir demain et l’habiller de nos rêves en regarder droit devant.

Publié dans : Curiosités du mois |le 10 octobre, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Meamies |
Aberration |
Les Podcasts de Jo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | miscellanées d'un geek...
| Camp de survie
| Questionsansreponses