Ecouter le vent

J’ai ouvert les yeux et regardé loin devant

Pour enfin partir à la rencontre du vent

Voler comme jamais nul autre auparavant

Et je glisse à présent de cet air que je fends

Tutoie les reliefs de cette planète enfant

J’en oublie ce temps qui jamais ne nous défend

Le bonheur se vit dans la magie de l’instant

Se niche dans les recoins sombres et dormants

Beauté somnolente que personne n’attend

De cet abandon voilà tout le désarmant

Pour autant, je ne perçois que ravissement

Par une petite brise au soleil levant

Seuls, quelques sons s’échappent dans un bruissement

Alors réapprenons à écouter le vent.

Publié dans : Curiosités du mois |le 25 juin, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Meamies |
Aberration |
Les Podcasts de Jo |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | miscellanées d'un geek...
| Camp de survie
| Questionsansreponses