Rilke. Notes sur la mélodie des choses

« Toute discorde et toute erreur viennent de ce que les hommes cherchent leur élément commun en eux, au lieu de le chercher dans les choses derrière eux, dans la lumière, dans le paysage au début et dans la mort. Ce faisant, ils se perdent et n’y gagnent rien en échange. Ils se mélangent, faute de pouvoir s’unir. Ils se tiennent l’un à l’autre sans pourtant parvenir à assurer leur pas, car ils sont tous deux titubants et faibles ; et à vouloir ainsi se soutenir l’un l’autre ils épuisent toute leur force pas même pressentir, tournés vers le dehors, le son que fait une vague. »

Publié dans : Curiosités du mois |le 8 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Meamies |
Aberration |
Les Podcasts de Jo |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | miscellanées d'un geek...
| Camp de survie
| Questionsansreponses